Jean-François Descleves est responsable licencié du centre de Saint-Berthevin, non loin de Laval. Retrouvez le témoignage de cet amoureux de nouvelles technologies ci-dessous…

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

J’ai 52 ans, je suis marié et papa de 4 enfants. J’ai connu un parcours professionnel éclectique et international, marqué par le sceau de l’indépendance et de la liberté.

 Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

Oui j’avais pris contact avec le groupe Mondial Box que j’avais rencontré au salon de la franchise il y a quelques années.

Pourquoi vous êtes-vous lancé dans le self stockage avec le concept selfstock.com ?

Le contact s’est de suite, bien passé. J’ai eu le sentiment d’être en contact avec des gens pour qui le développement et l’innovation sont des moteurs plus que l’argent. J’ai retrouvé, à une échelle moindre, ce qui m’a plu dans mon expérience chez Ubisoft et ce qui transpirait de feu mon mentor : Steve Jobs.

Le concept low-cost m’a semblé cohérent avec le principe d’utilisation des containers.

Qu’est-ce qui vous a convaincu de rejoindre selfstock.com ?

J’ai surtout été séduit par l’approche très R&D du groupe, toujours en recherche de solutions novatrices et d’améliorations de l’expérience client. C’est un sujet très important pour moi. Je suis un addict des nouvelles technologies au service de la productivité et du service. J’attends avec impatience les prochains développements. J’ai déjà un portail qui s’ouvre avec mon téléphone !

Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

Jennifer (chargée de développement) est très présente et répond rapidement à mes nombreuses sollicitations. C’est aussi vrai pour d’autres interlocuteurs en charge de la technique informatique ou logistique.

Quelles sont les difficultés que vous avez pu rencontrer ?

Elles sont plus nombreuses que je ne l’avais anticipé. Difficultés à trouver un terrain, à optimiser le coût et les délais de la viabilisation et du terrassement nécessaire, à trouver des conteneurs conformes au permis de construire. Et aussi, obtenir et faire fonctionner le matériel comme les caméras, routeurs ou cadenas pour ne citer que les plus emblématiques.

Au lendemain du lancement, aviez-vous déjà des réservations ?

Non. Le lancement a eu lieu samedi soir (NDLR : quelques heures avant le témoignage) ! La publicité n’est pas encore lancée. Un petit retard qui devrait rapidement être effacé.

Auriez-vous pu mener à bien votre activité si vous aviez du la créer seul ?

Oui certainement. D’autres l’ont fait. Mais cela aurait certainement nécessité plus de travail de sourcing. Également plus d’hésitations et de délais.

Puis surtout, je n’aurais pas accès à des outils aussi performants comme peuvent l’être AdsUp ou BoxManager.

Quels sont vos projets futurs avec selfstock.com ?

À coup sûr, ouvrir un ou plusieurs nouveaux centres !

Partager :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest

Vous devriez également aimer